Blog

Qu’est-ce qu’une huile comédogène ?

par dans Huiles végétales 30 octobre 2020

Appréciées pour leurs vertus et leur polyvalence, les huiles végétales sont de plus en plus plébiscitées en cosmétique naturelle.

Pour autant, il est important de connaitre leurs propriétés, pour construire une routine beauté adaptée à votre type de peau.

C’est pourquoi, on vous dit tout sur la différence entre huile végétale comédogène et non comédogène.

Huile comédogène : définition

Une huile végétale est dite comédogène si elle favorise la formation de comédons.

Les comédons sont de petites imperfections qui apparaissent sur la peau, et prennent la forme de points noirs ou de boutons. Concrètement, la peau produit un excès de sébum qui finit par boucher les pores.

Les peaux grasses et mixtes sont celles qui sont les plus sujettes aux comédons.

Comment savoir si une huile est comédogène ?

Chaque huile possède un indice de comédogénicité, qui dépend de :

  • Sa fraicheur
  • Sa vitesse de pénétration dans la peau : Plus une huile pénètre difficilement la peau, plus elle est comédogène
  • Sa sensibilité à l’oxydation : une huile qui s’oxyde facilement (qui rancit rapidement au contact de la lumière, l’air ou la chaleur) est comédogène.

Cet indice varie de 0 à 5 : 0 pour une huile non comédogène, 5 pour une huile très comédogène.

Composition et comédogénicité :

De manière générale, les huiles végétales sont nettement moins comédogènes que les huiles minérales (Paraffinum liquidum, Petrolatum, Polyisobutene, Cera microcristallina) et les dérivés pétrochimiques. En effet, ces derniers ont un indice de comédogénicité deux fois supérieur à celui de la majorité des huiles végétales.

Néanmoins, certaines huiles végétales et beurres végétaux sont comédogènes : Beurre de cacao, Bourrache, Chia, Carotte, Coco, Coton, Lin, Maïs, Noyau de Pêche, Palme, Rose Musquée, germe de blé…

huile végétale non comédogène

Les huiles Cosmelina sont-elles comédogènes ?

Non, les huiles végétales Cosmelina ne sont pas comédogènes.

L’huile d’argan notamment n’est pas du tout comédogène (indice de comédogénicité = 0). Elle convient à tous les types de peaux et peut s’utiliser sur une peau grasse ou à tendance acnéique.

Quant à l’huile d’olive, elle est un peu plus riche que l’huile d’argan mais reste relativement peu comédogène (indice de comédogénicité = 2). Elle convient mieux aux peaux normales et sèches, mais peut s’utiliser occasionnellement sur peau grasse.

Finalement, les huiles végétales et beurres végétaux entrants dans la composition de nos produits sont peu ou pas comédogènes. En effet, nos produits contiennent principalement du beurre de karité, de l’huile de tournesol, de l’huile de jojoba, de l’huile d’avocat.

Huile comédogène ou non : tout dépend du type de peau !

Vous avez la peau sèche ?

Une huile végétale comédogène peut avoir un réel intérêt en cosmétique naturelle.

En effet, elle permet de préserver l’hydratation de l’épiderme, en retenant l’eau à la surface de la peau.

C’est pourquoi une huile comédogène est parfaitement adaptée aux peaux sèches, matures ou exposées à des agressions extérieures, qui perturbent l’équilibre hydrolipidique de la peau (chaleur, froid, climatisation).   

Vous avez la peau grasse ?

Néanmoins, une huile comédogène peut obstruer les pores et empêche l’évacuation naturelle du sébum.

C’est pourquoi, on la déconseille aux peaux grasses, pour lesquelles il est judicieux d’opter pour une huile non comédogène ou ayant un indice de comédogénicité inférieur à 3.

Certaines huiles végétales sont même recommandées pour les peaux grasses, notamment l’huile de jojoba et l’huile d’argan !

Chaque peau réagit différemment à un ingrédient et c’est l’utilisation répétée d’une huile comédogène qui peut, à terme, provoquer des points noirs. Pour prévenir ce phénomène, réalisez un gommage une fois par semaine.

Finalement, au-delà de sa comédogénicité, d’autres critères sont importants pour bien choisir son huile végétale, parmi lesquels l’origine de l’huile et son procédé d’extraction. Pour en savoir plus, référez-vous à cet article : Bio, extra-vierge, pressée à froid : comment bien choisir une huile végétale ?

Et vous, quel type d’huile utilisez-vous dans votre routine beauté ?

Vous aimez cet article ? Partagez votre avis en laissant un commentaire. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Instagram pour ne rien louper de l’actualité de Cosmelina.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Panier