Blog

La Slow cosmétique : qu’est-ce que c’est ?

par dans Inspirations 17 juillet 2020

La Slow cosmétique défend un mode de consommation des produits de beauté plus durable, responsable et naturel. D’ ailleurs, 85% des Françaises estiment que la slow cosmétique est l’avenir de la beauté.

Quels sont les principes de la slow cosmétique ? D’ où vient cette tendance ?

Les origines du mouvement 

C’est en 2012, au moment de la parution de son livre “Adoptez la slow cosmétique”, que Julien Kaibeck, un passionné de cosmétique, invente le terme « Slow Cosmétique ». Selon lui, tout ce dont notre peau a besoin est fourni par la nature. 

Slow cosmétique est aussi une association qui oeuvre quotidiennement à la diffusion de ce mode de consommation. C’est également un label qui récompense les marques et les produits remplissant les critères d’évaluation de la Charte de l’Association Slow cosmétique. 

Vers une consommation plus saine et responsable

La slow cosmétique est une manière de consommer des produits de beauté de manière plus durable, et plus consciente des enjeux éthiques actuels. 

Les adeptes de la slow cosmétique consomment des ingrédients naturels et BIO, aucun ingrédient issu de la chimie de synthèse ou de la pétrochimie. Les produits de slow cosmétique sont aussi cruelty free, et sans perturbateur endocrinien.

Il est possible d’adopter la slow cosmétique à différents niveaux : 

  • Opter pour la cosmétique naturelle, BIO ou des produits ayant la mention slow cosmétique
  • Fabriquer ses propres produits à partir d’ingrédients naturels et BIO (DIY)
  • Ou alterner entre ces deux options !
huile végétale

Les principes de la slow cosmétique

La slow cosmétique s’articule autour de trois principes : 

  • la connaissance de sa peau pour pouvoir utiliser des produits et ingrédients naturels
  • le bon sens, nécessaire pour répondre simplement aux besoins de sa peau. 
  • Enfin, l’éthique, car les produits de beauté de slow cosmétique doivent être respectueux de l’environnement, mais aussi de l’être humain.

L’ après-confinement : vers une démocratisation de la slow cosmétique ?

Depuis le confinement, les préoccupations des consommateurs se sont accrues en termes de consommation durable et responsable. En effet, cette période a augmenté l’intérêt des consommateurs pour la cosmétique naturelle, faite maison et le zéro déchet.

Selon une étude menée par l’Ifop, 29% des femmes affirment que les causes environnementale et animale sont les raisons pour lesquelles elles se maquillent moins depuis le confinement. 

Et vous, avez-vous modifié vos habitudes de consommation depuis la fin du confinement ? 

Vous aimez cet article ? Partagez votre avis en laissant un commentaire. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Instagram pour ne rien louper de l’actualité de Cosmelina. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Panier